comprendre dans le bruit

Comprendre la parole dans le bruit avec des prothèses auditives

Bien discerner les mot dans un endroit bruyant est la principale problématique des personnes ayant une perte auditive. Nous allons voir les symptômes d’une perte auditive et comment les prothèses auditives fonctionnent pour redonner de la qualité sonore, dans les situations les plus bruyantes. Vous saurez ainsi comment comprendre la parole dans le bruit avec des prothèses auditives.

Symptômes de la perte auditive :

La perte d’audition neuro-sensorielle apparait avec l’âge. Elle ne se résume pas à entendre comme un normo-entendant mais juste un peu moins fort. Par exemple, se mettre des bouchons de protection dans les oreilles ne simule pas une perte d’audition neuro-sensorielle. La notion de déformation du son est bien pire que dans cette expérience.

source : cochlea.eu

Avoir une perte d’audition neuro-sensorielle, c’est avoir une dynamique de son modifiée :

  • Ne pas entendre les sons faibles, et bien entendre les sons forts et très forts : La personne malentendante perd la sensation de richesse sonore, de présence de détails sonores. Elle n’entend pas si la personne parle tout bas, si elle lui tourne le dos, si elle parle de trop loin. Elle entend bien si la personne parle suffisamment fort.
  • Mieux entendre les fréquences graves et mal entendre les sons aigus : La personne malentendante perd les consonnes qui sont des fréquences plus aigües et n’entend que les voyelles. Elle a l’impression que les gens n’articulent pas.
  • Avoir l’impression que le moindre bruit vient couvrir la parole et fait une bouillie sonore d’où rien ne se détache.
  • Ne plus savoir d’où proviennent les sons, car la localisation spatiale se fait avec les fréquences aigües, qui sont détériorées.
  • Avoir parfois des acouphènes, un son continu souvent aigu, qui donne l’impression lui aussi d’empêcher d’entendre.

 

Fonctionnement des prothèses auditives dans les endroits bruyants :

Les prothèses auditives ne sont pas que des amplificateurs, qui augmenteraient le son sans faire le tri entre les informations pertinentes ou non. Les prothèses auditives sont capables de trier le son selon plusieurs critères détaillés plus bas. Elles donnent la priorité à la voix de l’interlocuteur et réduisent les bruits pour les garder à un niveau ne gênant pas la conversation. Les prothèses auditives ont un micro-processeur numérique, qui permet d’analyser le son de l’environnement, selon différents critères :

 

Source : Phonak.com

Ajustement de l’intensité du son :

Les sons faibles sont amplifiés, tandis que les sons forts sont retenus et comprimés pour ne pas déranger. Chaque patient a sa propre dynamique en intensité et en fréquence. Le son ne doit pas être trop comprimé pour ne pas écraser le son et provoquer des résonances et de la distorsion dans le son.

 

Ajustement des fréquences :

Chaque fréquence est amplifiée selon les besoins de l’audiogramme du patient. Typiquement les patients ont souvent besoin de plus d’amplification dans les fréquences aigües. Mais garder un bon équilibre entre les fréquences permet de ressentir un son moins métallique et d’avoir une meilleure qualité sonore.

 

Ajustement selon la fluctuation des sons dans le temps :

Le processeur analyse et reconnait les sons principaux de l’environnement. Il décide en permanence de changer la correction auditive selon les fluctuations de l’environnement. Le but est toujours de rehausser la parole et de diminuer les bruits.

    • les bruits continus (par exemple frigo, moteur de voiture, climatiseur) sont abaissés pour ne pas déranger.
    • les bruits impulsionnels (par exemple choc métallique, vaisselle qui s’entrechoque) sont retenus pour protéger l’oreille
    • Les sons de musique sont reconnus (parfois même séparément entre la musique pop ou classique) et réarrangés pour booster les graves et les aigus et augmenter la dynamique
    • les sons de parole sont analysés pour préciser l’articulation entre les syllabes et lui donner du dynamisme
    • les sons de la propre voix du patient sont reconnus aussi pour diminuer son impact.
    • Les bruits de vent (vibration mécanique de la membrane microphonique) sont atténués pour ne pas déranger.

 

Ajustement du son selon sa position dans l’espace :

Les prothèses fonctionnent en binôme pour analyser la scène sonore ensemble. Les micros directionnels changent de polarité selon la situation sonore à droite et à gauche de la tête (d’où provient la parole, d’où provient le bruit) . Typiquement, lorsque la prothèse décèle la présence simultanée de voix et de parole, elle décide de se mettre en prise de son directionnelle pour éliminer les sons arrivant de l’arrière. Cela permet de concentrer la prise de son sur l’interlocuteur en face.

diagramme polaire microphone

Ajustement du son selon le mode de transmission :

L’ajustement dépend aussi de la provenance du son : son environnemental ou son arrivant en streaming par bluetooth. Dès que la prothèse se met en mode streaming bluetooth, elle élargit encore sa correction fréquentielle. Elle diminue aussi la compression sonore pour élargir le champ dynamique.

 

Ajustement du son selon votre habituation :

La prothèse auditive peut avoir un ajustement qui augmente de semaine en semaine. Cela permet de vous habituer progressivement à re-entendre les sons de votre environnement.

 

Le rôle de votre audioprothésiste :

Le rôle de votre audioprothésiste est de choisir avec vous le bon modèle de prothèse auditive. Vous avez surement des exigences en matière d’esthétique et vous voulez que votre prothèse s’ajuste automatiquement aux environnements sonores. Il ajustera votre son pour que vous entendiez bien la voix de votre interlocuteur et que les bruits ne soient pas gênants.

ajustement prothese auditive

Re-habituation progressive au son :

Votre audioprothésiste vous accompagne dans le processus de ré-habituation aux sons. La première fois que vous porterez des prothèses, il trouvera avec vous son agréable et confortable, qui commencera à corriger votre audition, sans que ce soit trop fort. Il abaissera les bruits au maximum et commencera à vous faire re-entendre l’articulation de la parole. Au fur et à mesure des semaines de port de prothèses auditives, votre ajustement sera revu à la hausse. En général, les prothèses augmentent d’elles-même de semaine en semaine pour suivre votre habituation progressive.

Un ajustement en évolution selon l’environnement :

L’ajustement du son dans vos prothèses fluctue en permanence car votre prothèse réagit à son environnement. L’ajustement est en mouvement permanent, mais les fluctuations sont suffisamment fines et lentes pour que seuls quelques patients très attentifs s’en rendent compte :).

Un ajustement est requis pour améliorer le son :

Si vous trouvez que votre prothèse ne vous protège pas des environnements bruyants et que la parole ne ressort pas assez, ce n’est pas normal . N’hésitez pas à contacter votre audioprothésiste. Il fera un ajustement du son dans le logiciel de programmation pour réduire les bruits et mieux entendre la parole.

Plusieurs qualités de prothèses auditives :

Il existe plusieurs gammes de qualité de son dans les prothèses auditives. Le prix des prothèses auditives ne dépend pas de la forme ni de la puissance en décibels. Il existe de très petits appareils presque invisibles dans les premiers prix de base. Le prix est en rapport avec la qualité du son : La capacité à analyser les schémas sonores, les environnements et faire ressortir la voix et d’abaisser les bruits. Bien comprendre dans le bruit est donc aussi en rapport avec le prix des prothèses que l’on peut choisir.

 

 

 

 

 



Ouverture de la clinique le 1er Juin 2020 : Bienvenue à tous !! un test de dépistage auditif offert en juin