L’audition, le bonheur d’une communication facile !

La perte d’audition progressive

Vous remarquez les signes d’une baisse d’audition depuis quelques années. Vous sentez que vous entendez moins bien d’année en année. La communication avec votre entourage devient difficile, vous faites répéter et vous perdez du plaisir à communiquer. La TV est augmentée et cela dérange votre entourage. Vous n’aimez plus participer aux conversations dans les lieux publics, le bruit vous dérange et enterre la voix. Votre entourage vous incite à faire un test d’audition. Vous pouvez demander à un professionnel de tester votre audition. Si les prothèses auditives vous intéressent, il peut vous montrer les derniers modèles adaptés à votre cas. Des solutions discrètes et efficaces existent pour retrouver le plaisir d’une communication facile.

Vous avez besoin d’un bilan auditif ?

Symptômes de la perte auditive progressive

Une surdité progressive peut s’installer insidieusement sans même que la personne ne le sache. La baisse en dB dans les fréquences de son est tellement progressive et si elle est symétrique, la personne n’a plus de repère pour évaluer et comparer son audition. La personne a des difficultés de communication, surtout en situation bruyante. Elle fait répéter son entourage et elle doit mettre le volume de la TV plus fort. Elle demande aux autres de parler plus fort et/ou de bien articuler, croyant souvent que ce sont les autres qui n’articulent pas correctement. Plus la perte d’audition augmente, plus la personne se coupe des conversations et de son entourage, perdant le plaisir pour la communication, la musique, les sons extérieurs comme les oiseaux… Lorsque les personnes ont tellement de difficulté d’écoute, elles préfèrent parfois ne plus participer aux conversations. Elles évitent de sortir au restaurant ou dans les endroits bruyants ou bien restent muettes à ces moments-là. Elles s’isolent alors par gêne de faire répéter et pour ne plus déranger les autres.

Parfois, les personnes se battent autant que possible à comprendre, pour rester fonctionnelles dans leur vie familiale ou professionnelle. Toute cette attention dédiée à comprendre l’interlocuteur provoque de la fatigue et du stress. Malgré cela, tous ces efforts restent vain parce que rien ne remplace de bonnes oreilles. Même une surdité légère peut avoir un fort impact dans la vie si la communication est au coeur de leur travail (profession de la santé, professeur d’école, avocat, psychologue par exemple…)

 

La perte d’audition peut s’accompagner selon les cas d’autres symptômes associés :

  • Acouphènes (bourdonnements, sifflements aigus)
  • Vertiges
  • Hyperacousie
  • Sensation de plénitude de l’oreille

Un bilan auditif permet de savoir si les difficultés de compréhension de la parole sont dues à un problème d’audition. Il est conseillé de faire surveiller sa perte d’audition progressive tous les 2 ou 3 ans.

Retrouver l’audition grâce aux appareils auditifs permet de comprendre la parole en faisant moins d’effort d’écoute, diminue le stress et la fatigue. On retrouve le plaisir des conversations, de la communication avec nos proches, de la musique et des sons de la nature comme les oiseaux. Les acouphènes sont largement diminués en intensité, ce qui contribue encore à réduire le stress et la fatigue et améliore la concentration et le sentiment de contrôle.

Video de Phonak Montrant les effets d’une perte auditive :

Causes de la perte auditive progressive :

La plus répandue des surdités s’installe progressivement avec l’âge et est due à un vieillissement naturel de l’organe de l’audition (cochlée). Ce type de perte d’audition s’appelle la presbyacousie. Elle atteint le tiers de la population de plus de 65 ans et 50% des 75 ans et plus.

Les fréquences aigues sont les premières à être atteintes : les personnes entendent moins les consonnes et trouvent que les gens n’articulent pas. Elles font répéter leur interlocuteur surtout en présence de bruit ambiant.

Mais la surdité progressive peut être due à des causes multiples. Elle peut s’accompagner de différents symptômes comme les acouphènes ou des vertiges.

Surdité conductive :

  • Bouchon de cerumen obstruant progressivement le conduit auditif
  • Otosclérose
  • Cholestéatome
  • Otites chroniques

Surdité neuro-sensorielle :

  • Surdité due au vieillissement naturel de l’organe de l’audition : presbyacousie
  • Maladie de Ménières
  • Neurinome de l’acoustique
  • Surdité professionnelle due à une exposition aux bruits (usine, chantier….)
  • Surdité due à la prise de médicaments toxiques pour l’organe de l’audition (médicaments ototoxiques)
  • Stress intense
  • Problèmes cardio-vasculaires
  • Maladie auto-immune
  • Surdité congénitale (de naissance)
  • Surdité héréditaire

Qui consulter en cas de perte d’audition progressive ?

Si vous avez l’impression que votre audition baisse progressivement, que vous avez des difficultés pour comprendre la parole, demandez un test d’audition avec un audiologiste. Il déterminera le type et le degré de votre perte auditive. Il vous fera si besoin une recommandation pour des appareils auditifs, un téléphone amplifié ou des écouteurs pour la télévision. Il peut aussi vous faire une recommandation pour que vous soyez éligible à la RAMQ, la CNESST ou les forces canadiennes.

Quand consulter en cas de perte auditive progressive ?

Vous devriez passer un test d’audition si :

  • Votre entourage se plaint que vous mettez le volume de la TV trop fort.
  • Vous faites répéter souvent dans des situations de conversations dans le bruit ou lorsque le locuteur ne vous regarde pas.
  • Vous avez besoin de mettre le volume du téléphone plus fort ou d’utiliser le haut parleur du téléphone.
  • Vous avez le sentiment que les personnes n’articulent pas ou parlent trop bas.
  • Vous ne comprenez pas bien les voix d’enfants ou de femmes en particulier.
  • Votre entourage vous conseille de faire un test d’audition ou pense que vous avez une surdité.