acouphene permanent

Acouphènes : Causes et solutions ? Que faire ?

Qu’est ce qu’un acouphène ?

Un acouphène est un bruit, entendu dans une ou deux oreilles, ou dans toute la tête, qui ne correspond pas à un son entendu à l’extérieur. Ce son est produit par les structures nerveuses de l’oreille, sans aucun stimulus externe. On dit alors que l’acouphène est subjectif.

Les acouphènes peuvent être plus ou moins perçus selon votre environnement : dans le calme, ils sont plus perceptibles… alors que dans un environnement sonore plus riche, ils seront moins perceptibles.

Dans 5% des cas, l’acouphène est objectif : il peut être produit par un objet entrant en contact avec le tympan (cheveu coupé, bouchon de cérumen), ou par l’écoute du battement cardiaque (acouphène pulsatile).

Quels sont les symptômes des acouphènes ?

4 grands types de sons peuvent être entendus et sont des acouphènes :

1- les sifflements : c’est un son aigu d’une fréquence spécifique, comme une note de musique très aigüe. Il correspond la plupart du temps à une perte auditive sur cette même fréquence.

2- Les bourdonnements : c’est un grondement plus grave qui correspond dans ce cas plutôt à une baisse d’audition dans les fréquences graves.

3- les chuintements type “ch” : Ce son peut être plus ou moins aigu et correspond à un mélange de fréquences. La perte auditive en général se situe sur ce même mélange de fréquences. Cela ressemble à un son de cocotte minute…

Si le niveau de gène est important, la personne peut développer d’autres symptômes :

  • stress
  • anxiété
  • insomnie
  • sentiment d’impuissance et de perte de contrôle
  • irritabilité
  • dépression
  • fatigue ou épuisement

La perte auditive n’est pas un symptôme de l’acouphène, mais une cause, dans 90 % des cas.

Existe-t-il un traitement miracle contre les acouphènes ?

traitement miracle contre les acouphènes

Les acouphènes font couler beaucoup d’encre notamment sur les réseaux sociaux et les sites en tout genre. Beaucoup d’idées reçues, beaucoup d’erreurs, beaucoup de contre vérités… de quoi vous inquiéter encore plus. De nombreuses méthodes et traitements miracles contre les acouphènes voient le jour, pas toujours efficaces…

 

 

 

Tout ce qui peut diminuer votre fatigue, votre stress peut être bénéfique. En effet, le stress fait sécréter à votre corps de l’adrénaline et à long terme du cortisol, qui vont augmenter le niveau d’intensité des acouphènes. A chacun de trouver sa méthode pour diminuer le stress (psychologue, hypnose, Programmation neuro-linguistique, yoga, méditation, cohérence cardiaque..). A priori, c’est une bonne méthode si cela vous aide, tout simplement.

Attention toutefois aux produits miracles vendus sur des sites..Demandez l’avis de votre médecin ORL pour en connaitre vraiment les effets bénéfiques réels.

Mieux vaut commencer par faire un test d’audition plutôt que d’essayer tous les produits et méthodes miracles. En général, consulter un professionnel de la santé auditive va vous rassurer, vous donner l’heure juste et vous proposer des solutions scientifiquement prouvées.

 

Doit-on s’inquiéter d’un acouphène temporaire ?

Tout le monde ayant une audition parfaitement normale peut un jour ou l’autre expérimenter avoir un acouphène de façon transitoire. Les normo-entendants d’ailleurs placés dans une pièce anéchoïque, entendent des acouphènes dans la majorité des cas. Lorsque nous sommes exposés à une situation très bruyante (concert, bar, utilisation d’outils électriques, chasse), nous pouvons ressentir des acouphènes et une perte auditive pendant quelques heures. Mais cela doit revenir à la normale : il s’agit d’une fatigue auditive temporaire.

37 % des Canadiens adultes ont ressentis des acouphènes au cours de 2019, selon Statistique Canada, avec une prévalence chez les jeunes (utilisation des écouteurs pour leur musique..)

Que faire si l’acouphène devient permanent ?

ou consulter en audiologie a quebec

Si votre acouphène devient permanent, que vous l’entendez toute la journée, il vaut mieux consulter un professionnel de la santé auditive (medecin ORL, audiologiste ou audioprothésiste) pour qualifier l’origine de votre acouphène.

Même si vous l’entendez moins dans un environnement sonore plus riche, votre acouphène revient plus fort dès que l’environnement est plus calme. Il s’agit alors d’un acouphène fluctuant en intensité, mais tout de même permanent. il faut alors consulter.

Quelles sont les causes d’un acouphène permanent ?

depistage auditif

Dans 90 % des cas, l’acouphène est due à une perte auditive. Cette perte auditive peut être minime ou non. On peut très bien avoir une perte d’audition minime avec des acouphènes ressentis très intenses, comme l’inverse. Les deux ne semblent pas reliés. Par exemple, la personne peut avoir une perte auditive sur une seule fréquence et ne pas considérer avoir des problèmes d’audition pour bien comprendre la parole. Mais cette faiblesse sur la fréquence du son X, moins bien perçue par l’oreille, provoquera quand même un acouphène.

Si les structures nerveuses sensorielles de l’oreille captent mal certaines fréquences, le cortex auditif sera privé de cette stimulation sensorielle. Et comme dans les cas de syndrome du membre fantôme, il se crée par compensation du manque, un acouphène de la même fréquence que le son moins bien perçu par l’oreille lésée. L’acouphène est donc un symptôme de la perte auditive, et non pas l’inverse, comme je l’entends parfois.

D’autres personnes ont une inflammation de l’articulation temporo-mandibulaire, suite à du bruxisme (habitude de grincer des dents pendant la nuit par exemple). Cette inflammation peut provoquer des acouphènes.

Quelles pertes auditives provoquent un acouphène permanent ?

La surdité due à l’âge est une cause d’acouphènes permanents :

La principale cause de la perte auditive est une surdité s’installant progressivement avec l’âge, à cause de l’usure naturelle des structures de l’oreille. Selon les facteurs environnementaux, la personne usera plus ou moins vite son organe sensoriel (cochlée). Quels sont les facteurs à risque ?

  • travail dans le bruit (usine)
  • utilisation d’armes à feux (stand de tir, chasse, militaires, policiers…)
  • écoute de musique trop forte (musiciens, amateurs)
  • prise de médicaments ototoxiques (toxique pour l’oreille)
  • Problèmes de santé encourageant les problèmes auditifs (diabète, cholestérol, problèmes néphrétiques, cardiaques, respiratoires)
  • Surdité dans la famille (surdité génétique)
  • Maladie auto-immune

Toutes ces pertes auditives n’ont aucun traitement curatif. Seule la prévention et la prudence peuvent limiter la diminution de l’audition avec l’âge.

Pathologies de l’oreille provoquant des acouphènes permanents :

En plus de l’usure naturelle et des facteurs environnementaux, il existe aussi des pathologies de l’oreille. Le médecin ORL peut dans certains cas envisager une chirurgie réparatrice pour les pertes auditives conductives (problème de transmission mécanique du son).

Quelles sont les pathologies courantes induisant des acouphènes ?

Attention : si vous perdez l’audition brutalement, consulter immédiatement un médecin ORL. Le traitement doit être pris dans l’idéal dans les 48h pour augmenter les chances de retrouver une bonne audition. 

Pourquoi les acouphènes permanents deviennent dérangeants ?

Dans 93% des cas d’acouphéniques, une habituation se met en place entre 6 à 12 mois. La personne a toujours son acouphène mais ne s’en plaint pas. Elle n’y prête pas attention et sa qualité de vie n’est pas diminuée. L’acouphène n’est donc pas jugé dérangeant.

Mais pour 7% des acouphéniques canadiens en 2019,  l’acouphène est dérangeant. Le facteur déclencheur est le stress et la réaction émotionnelle associée, comme le montre cet article de la revue scientifique Nature.

Le modèle de Jastreboff explique la pérénisation de l’acouphène et le renforcement de sa détection à cause du stress engendré.

En effet, si l’acouphène est perçu comme un danger, il va déclencher une réaction du système nerveux autonome et du système limbique. L’anxiété et la peur provoquent la sécrétion d’adrénaline et de cortisol. Ceci augmente la sensibilité du système de détection corticale, et donc l’augmentation de l’intensité perçue de l’acouphène. Les phénomènes attentionnels renforcent aussi la détection et le cercle vicieux s’installe.

 

Modele de Jastreboff

Modele de Jastreboff (1990)

Dans la plupart des cas de figures, la personne entend déjà de façon permanente mais non dérangeante un acouphène, du à une lésion auditive. L’acouphène peut être lui-même la source du stress (lecture sur internet, idées reçues…), ou bien la personne subit un stress suite à un évènement de sa vie quotidienne (burn out, deuil, autre maladie…).

Le résultat est le même : augmentation de l’intensité subjective de l’acouphène.

 

Quelles sont les meilleures solutions aux acouphènes permanents et dérangeants ?

Pour être efficace, il faut tout d’abord chercher la cause des acouphènes et essayer d’y remédier avec une équipe pluridisciplinaire (audiologiste, ORL, audioprothésiste, psychologue).

La prise en charge simultanée par un psychologue et l’audioprothésiste est utile en cas de sentiment d’impuissance et de perte de contrôle. Dans l’idéal, je dirai que de mettre d’abord les masqueurs facilitent la diminution du stress. Mais que la prise en charge par le psychologue doit être quasie dans la même semaine. Plus les professionnels agiront de concert pour le volet auditif et émotionnel, plus les chances de succès augmentent, selon mon expérience..

Les prothèses auditives dédiées aux acouphènes ?

Lorsque redonner à l’oreille son plein potentiel est possible, par chirurgie réparatrice ou traitement médical, c’est l’idéal. Mais si aucun traitement ni chirurgie ne peuvent être tentés, l’oreille présente donc une perte auditive permanente. Dans ce cas, redonner une très bonne audition à la personne en corrigeant avec des prothèses auditives, permet de stimuler à nouveau le cortex auditif avec les fréquences manquantes. Ceci permet une inhibition spontanée partielle ou totale des acouphènes. Instantanément, la personne n’entend plus ou presque son acouphène. Le soulagement est immédiat dans la plupart des cas.

masqueur-acouphene

Les prothèses auditives permettent à la fois de retrouver une meilleure audition, une meilleure compréhension de la parole, et permettent un masquage des acouphènes, via l’enrichissement sonore. Plus l’audition de la personne s’approchera de la perfection et plus on aura de chance de masquer son acouphène. Corriger la perte d’audition avec des appareils auditifs est donc une façon non intrusive et facile à mettre en place pour se débarrasser des acouphènes.

Les prothèses auditives sont aussi des écouteurs bluetooth : on peut transférer le son d’un téléphone cellulaire directement dans les prothèses. La personne pourra donc utiliser comme son de masquage d’autres sons que ceux de l’environnement réel (correction auditive). En téléchargeant des applications de banques de sons spécifiques aux acouphènes, elle pourra masquer son acouphène avec des sons de la nature (le bruit des vagues de l’océan, d’une rivière qui coule, le chant des oiseaux, la pluie, il en existe des centaines…).

Les prothèses auditives spécifiques pour les acouphènes sont elles-mêmes des générateurs de sons de masquages d’acouphènes. Au choix, votre audioprothésiste trouvera avec vous la meilleure solution.

La prise en charge simultanée par un psychologue et l’audioprothésiste est utile en cas de sentiment d’impuissance et de perte de contrôle. Dans l’idéal, je dirai que de mettre d’abord les masqueurs facilitent la diminution du stress. Mais que la prise en charge par le psychologue doit être quasie dans la même semaine. Plus les professionnels agiront de concert pour le volet auditif et émotionnel, plus les chances de succès augmentent, selon mon expérience..

 

Que faire si on a des acouphènes sans perte auditive ?

Quand les acouphènes permanents ne sont pas accompagnés de perte auditive (moins de 15 dB de perte globale moyenne), les masqueurs d’acouphènes (prothèses auditives aussi) s’utilisent comme un enrichissement sonore : on améliore l’audition des sons très très faibles de l’environnement, tout en sachant que la personne n’a pas de problème de communication. Il s’agit d’utiliser les sons de l’environnement plutôt que des sons enregistrés qui ne correspondent pas à une réalité. On peut bien sur utiliser la encore la prothèse en mode générateur de son ou en mode bluetooth pour écouter plutôt des banques sonores de toute sorte trouvées sur le web.

 

Que faire en cas d’acouphènes sévères avec perte de contrôle ?

Certaines personnes se sentent complètement désemparées face à leur acouphènes. Le niveau de stress est très élevé. La prise en charge coté émotionnel est très importante. Voir au plus vite un psychologue travaillant dans les équipes de santé auditive est vraiment pertinent. En même temps, les masqueurs d’acouphènes atténuent rapidement la souffrance et permettent une relative diminution du stress. Cela donne un sentiment de contrôle à la personne, un outil à la portée de la main pour ajuster son environnement sonore et l’intensité subjective de l’acouphène. On peut en effet contrôler grâce à son cellulaire le style et le niveau de masque.

On peut même dormir en portant ses masqueurs si c’est nécessaire. Les acouphéniques souffrent parfois d’insomnie et préfère dormir en écoutant leur son de masquage.

En conclusion : Ne rester pas seul si vous avez des acouphènes dérangeants. Des solutions innovantes existent et les professionnels de la santé auditive, notamment les audioprothésistes, les ORL et les audiologistes sont là pour vous accompagner et vous aider.